Spread the love

Un canot pour trois !

Le Titanic disposait de vingt canots de sauvetage. pour une capacité de 1 178 passagers, alors que le navire pouvait transporter jusqu’à 3 500 personnes.

Le soir du grand naufrage, seuls 703  passagers et membres d’équipage présents à bord du paquebot y ont été chargés. 2 227 personnes se trouvaient dans le navire et donc, les 1504 passagers restant ont péri dans le naufrage. Ces canots étaient clairement en nombre insuffisant…

Une collision inéluctable

La métaphore du Titanic est là. L’iceberg est juste en face de nous et nous n’arrivons pas à changer de cap. La collision semble inéluctable ! Et nous ne pourrons pas sauver tout le monde car nous n’avons pas assez de canots.

Les gouvernements sont bien informés mais semblent tétanisés. C’est tout juste si Greta leur tire quelques gouttes de sueur. Rien de concret, pas de leadership fort, quelques gesticulations tout au mieux. Et c’est en grande partie à cause de l’influence d’intérêts particuliers de grandes entreprises qui font du business sur notre dos et de gouvernements obnubilés par leur PIB et leur sacro-sainte croissance. Alors tout le monde ferme les yeux sur ce triste héritage que nous allons transmettre à nos propres enfants. C’est la cupidité et la bêtise de l’Homo Sapiens dans toute sa splendeur.

Les upper classes d’abord !

C’est comme pour le Titanic. Les « upper classes » savent que le naufrage est assuré, elles s’accaparent les canots de sauvetage, demandent à l’orchestre de jouer plus fort et longtemps des berceuses qui endorment tout le monde et profitent de la nuit noire pour se carapater en douce avant que le bateau ne coule.