Spread the love

Près d’un million d’espèces risquent l’extinction

Malgré les nombreuses mises en garde de la communauté des scientifiques qui exhorte depuis déjà trop longtemps les gouvernements à modifier le sort des espèces et des écosystèmes , l’hécatombe continue.

La dégradation du climat causée par l’homme aggrave la perte de biodiversité. On parle désormais d’une sixième extinction de masse qui concernerait de nombreuses familles de plantes et d’ animaux , notamment des mammifères , des oiseaux , des amphibiens et des reptiles. 

En cause notamment, la dégradation d’habitats très riches tels que les récifs coralliens et les forêts tropicales mais aussi, plus près de nous, l’appauvrissement des sols par l’agriculture intensive par exemple. 

Le taux d’extinction actuel des espèces est estimé entre 100 et 1 000 fois plus élevé que les taux naturels. 

En cause : la puissance des grands lobbies

Les puissants lobbies industriels, pétroliers et de la pêche, pour ne citer qu’eux, dépensent des millions d’euros pour faire pression sur les gouvernements afin de faire passer la croissance économique avant les préoccupations environnementales. Ils pèsent de tout leur poids sur les instances de régulation et de décision des Etats. Ils utilisent pour cela des ficelles bien connues : préparation de textes d’amendements et d’argumentaires destinés aux députés, financement d’études pseudo scientifiques visant à créer doute et confusion dans le débat public… Leur activisme freine in fine toute action de préservation ou de conservation des espèces.

Irresponsabilité politique

Alors que la planète est au bord du précipice, les chefs d’État se donnent bonne conscience en participant à une succession de sommets qui accouchent de souris. Ils prétendent ainsi être à la pointe du combat écologique et climatique mais leurs gesticulations ne trumpent personne. On attend d’eux un véritable courage politique et pas seulement une posture bienveillante sur ces questions. Malheureusement, dès qu’il s’agit de prendre des décisions qui vont toucher aux acquis des multinationales nos élus temporisent ou diffèrent leurs décisions.

Il est encore temps

Il n’est pas trop tard pour contrecarrer le pouvoir des lobbies . Il n’est pas trop tard mais il faut faire vite. En ce sens, la désobéissance civile non violente pratiquée par les grèves de la jeunesse inspirées par Greta Thunberg , Extinction Rébellion  et d’autres mouvements sociaux similaires à travers le monde équilibre actuellement les balances d’influence. Ces mouvements générateurs d’espoir ont joué, jouent et joueront un rôle déterminant dans la sensibilisation des préoccupations environnementales publiques.