Spread the love

Il y a cinq ans, quand on parlait de crise climatique voire d’ effondrement climatique, on nous prenait pour des dingues !

Aujourd’hui, cela fait moins sourire. Ça ne signifie pas pour autant qu’il existe un consensus sur la manière de résoudre ce problème, encore moins une volonté de tous de changer notre mode de vie pour l’adapter à cette nouvelle vision du monde. Et cela ne signifie surement pas que l’effondrement du climat peut être évité. Pourtant, c’est un début.

Cependant, la question climatique nous fait oublier que notre économie industrielle mondiale est sur le point de s’effondrer… Et il est très probable que les premiers dominos de l’effondrement de l’économie mondiale sont en passe de tomber. 

En voici quelques raisons :

Cette économie repose sur la confiance en la croissance perpétuelle or de plus en plus de personnes commencent à douter qu’investir maintenant dans des actions, des obligations, des emprunts, des biens immobiliers soit rentable à terme.

La croissance économique dépend de l’endettement toujours plus rapide. L’économie a besoin de personnes pour continuer à consommer. Si les citoyens décidaient (à bon escient) de rembourser leurs dettes et de vivre selon leurs moyens, la masse monétaire déjà endettée s’effondrerait et entraînerait un ralentissement de l’économie. 

Notre économie est totalement dépendante d’une énergie fossile encore abordable. Mais capter ces ressources va coûter de plus en plus cher (cf. taux de rendement énergétique).

L’effondrement de notre civilisation industrielle mondiale s’écrira sûrement en deux chapitres. Le chapitre de l’effondrement économique viendra en premier. Le chapitre sur l’effondrement du climat ne sera que le coup de grâce.